Santa Catarina: Terre d'Opportunités

Santa Catarina semble avoir été bénie par les dieux, tant sont grandes ses vertus et son potentiel. Terre dont la beauté des paysages constitue un décor idéal sur lequel se détache une population instruite et laborieuse, tournée vers le progrès. Population qui est le résultat du mélange fascinant d'immigrants venus des quatre coins du monde pour se retrouver dans ce petit paradis situé au Sud du Brésil. Faire de Santa Catarina un endroit où vivre mieux encore, tel est l'un des défis, parmi tant d'autres, que tout gouvernant a l'intention de relever.

Le succès de Santa Catarina en tant qu'État offrant des bonnes opportunités d'embauche ainsi qu'une excellente qualité de la vie, peut s'expliquer, en grande partie, grâce à son développement décentralisé, au solide héritage culturel des immigrants de souche européenne, et à l'éthique dans le travail que ceux-ci se sont imposée. La mise en valeur des vocations régionales a mené à une croissance équilibrée dans la mesure où chaque région joue un rôle culturel et économique particulier. Plutôt que des métropoles accumulant les problèmes dus à la surpopulation, Santa Catarina compte sur la force de villes moyennes, dont aucune ne dépasse les 500.000 habitants.

D'une telle caractéristique a découlé la naissance d'entreprises de poids sur le marché national  et international. Les produits catarinenses sont exportés vers 190 pays. Un pôle métallo-mécanique et la fabrication de meubles font la réputation de la région Nord de l'État, tandis que l'industrie textile et la verrerie font celle de la vallée de l'Itajaí. Dans le Sud, ce sont l'industrie de la céramique et celle du charbon qui prédominent. Dans l'Ouest, l'agroalimentaire s'est imposé en force, et sur le Planalto Serrano, l'élevage et l'industrie du bois qui prévalent. Le pôle technologique de Santa Catarina abrite 1.500 entreprises, dont le chiffre d'affaires s'élève à 1 milliard de R$ par an et qui emploient 13.000 travailleurs.  Les secteurs de l'agroalimentaire, du commerce et des services sont pourvoyeurs de nombreux emplois et de revenus dans toutes les régions catarinenses.

Santa Catarina jouit d'une situation privilégiée au sein du Mercosur, à mi-chemin entre les deux pôles industriels les plus importants du continent : les villes de São Paulo et de Buenos Aires, et à moins de deux heures de vol des capitales des pays voisins. Toutes ses régions sont desservies par des routes asphaltées en bon état de conservation. Ses trois ports (Itajaí, São Francisco do Sul et Imbituba) sont parmi les mieux équipés du pays et assurent l'écoulement des produits d'exportation. Au cours de ces trente dernières années, l'économie de l'État a multiplié par trois les chiffres de sa croissance. Les indicateurs de l'enseignement, de la santé publique, de la répartition des revenus, entre autres, sont tous au-dessus de la moyenne nationale.

Le flux touristique dans l'État dépasse les huit millions de personnes par an, soit plus du total de sa population. En été, les 560 kilomètres de littoral offrent une variété de plus de 500 plages. En hiver, dans le Planalto Serrano, la neige et le tourisme rural attirent les visiteurs venus de partout. Faire reconnaître tous ces avantages à niveau international a été une gageure que l'État a soutenue et a su mener à bien. L'enthousiasme qu'éveille Santa Catarina chez ceux qu'elle accueille est tel qu'inévitablement, ils y reviennent. Le plus dur étant de les convaincre à y venir pour la première fois.

Nous avons voulu renforcer le concept de décentralisation, raison primordiale du développement catarinense, par la création de trente-six Secrétariats au Développement régional, installés dans les villes-pôles de chaque micro-région. Nous accomplissons notre besogne en recherchant à être, de façon permanente, un gouvernement agile et ouvert, qui donne la parole à chacune de ses villes, qui valorise l'autonomie ainsi que les particularités des différentes régions et qui ne néglige aucun des travaux à entreprendre dans tous les coins de l'État. Un gouvernement qui soit à la hauteur de cette terre et de son peuple.